Le bronze, en occident, est typiquement une fonte de 3 métaux de base: l’étain (12.5 a 14.6%), le plomb (1 a 3%) et le pourcentage restant est composé de cuivre. Mais, en Asie, bien que ces pourcentages soient souvent respectés, les fondeurs réutilisent souvent de vieux métaux de récupération, qui ne sont pas toujours eux-mêmes fait du bronze le plus pur. Ainsi, comme les pourcentages varient, l’apparence des objets finis aussi: leur couleur peut être argentée, jaunâtre, ou rougeâtre s’ils contiennent plus de cuivre.
Vous trouverez ici une série d’articles très intéressants sur les techniques de fontes et l’histoire de l’art du bronze en Asie (tous les liens suivants sont en anglais) écrits pour l’exposition « Moulage pour l’Eternité » qui s’est tenue au Musée ethnographique d’Anvers, Belgique, en avril 2005 : par Marcel Nies (introduction), Jan Van Alphen sur les aspects de la sculpture indienne, Ian Aslop à propos de la fonte des images métalliques au Népal, et David Weldon sur la sculpture Tibétaine.
Sur les thogchags Tibétains, nous avons sélectionné ces deux articles de John Vincent Bellezza: Les anciennes amulettes du Tibet et Vestiges de métal et de pierre. Et enfin cet intéressant blog.

Voici les 85 résultats